29 mai 2010

Chers amis de l’Abbé Fraipont et de Gatagara,

Nous vous envoyons ci-joint un compte rendu rendu des festivités du Jubilé des 50 ans du Home de la Vierge des Pauvres de Gatagara.

La fête qui a eu lieu à Waremme restera à jamais marquée dans notre mémoire. Des liens se sont tissés, des retrouvailles ont eu lieu. Nous, Solidarité des Anciens de Gatagara, SAG, souhaitons maintenir cette amitié avec vous. Nous vous invitons d’ores et déjà à la prochaine commémoration de la mort de l’Abbé Fraipont, qui aura lieu au printemps 2011. La date vous sera communiquée en temps utile.

Nous vous invitons aussi à visiter de temps en temps le blog http://padirifraipont.unblog.fr/

 Vous trouverez dans les textes le « Projet d’aménagement de l’ESAPACE ABBÉ FRAIPONT NDAGIJIMANA », présenté par M. Philippe Pauwels, le neveu de l’Abbé Fraipont. Nous vous demandons de bien vouloir participer à son financement. Pour toute information, vous pouvez vous adresser à M. Pauwels.

Nous vous informons enfin qu’un DVD du Jubilé sera bientôt disponible et que vous pourrez vous en procurer auprès du soussigné, que vous pouvez atteindre par mail ou par téléphone.

Comme nous l’avons dit haut et fort le 29 mai 2010 à Waremme, nous vous exprimons encore notre vive reconnaissance pour votre solidarité avec les personnes handicapées de Gatagara et du Rwanda.

 

Genval, le 2 juillet 2010

Pour le comité de pilotage du Jubilé

Jean-Baptiste Byumvuhore

 

 

COMPTE RENDU DU JUBILÉ D’OR DU HVP GATAGARA & FÊTE  A WAREMME

le samedi 29 mai 2010.

1. PRÉAMBULE

 

1.1          But

Rendre hommage à l’Abbé Fraipont Ndagijimana, le fondateur du HVP Gatagara et faire connaître son œuvre, de 1960 à nos jours.

 

1.2 Organisation et financement

Cette journée a été organisée par des membres de SAG, Solidarité des Anciens de Gatagara. Un travail important s’est fait par échanges de mails et par des rencontres à Louvain-la-Neuve par nos amis qui habitent en Belgique.

Des contacts ont été établis avec la commune de Waremme et avec les Amis de Gatagara en Belgique. Ces derniers sont devenus coorganistateurs et se sont particulièrement investis dans la préparation d’une soirée-spectacle fixée le 12 juin, pendant laquelle s’est produit le comique Pie Tshibanda.

La fête à Waremme a été financée comme suit : 1/3 par la caisse de SAG, et le reste par la cotisation spéciale des membres, des versements d’autres anciens ou de proches de Gatagara.

La salle du Collège St-Louis que nous comptions louer nous a été mise à disposition gratuitement par la Directrice.

 

1.3 Présences : voir liste ci-jointe.

Nous avons invité tous les anciens et amis de Gatagara qui sont en Europe et en Amérique du Nord et dont nous avions les coordonnées.

 

2. DEROULEMENT DE LA JOURNEE

 

2.1. Messe :

La messe a été célébrée par Mgr Aloys Jousten, évêque de Liège, l’Abbé Joseph Foccroulle, ami et compagnon de route de l’Abbé Fraipont, le Père Nicolas Peters, le Doyen et l’Abbé,,,

Elle a été animée par la chorale « Le Bon Pasteur », représentée par M. Gervais Nshimirimana.

 

Dans son homélie, Mgr Jousten nous a fait part du message du Pape aux prêtres belges qu’Il a invités à suivre l’exemple du Père Damien, lui-même belge. L’évêque de Liège a comparé l’Abbé Fraipont au Père Damien. Les deux prêtres se sont distingués par le don de soi et le service auprès des plus démunis.

 

Mme Marie-Ange Pauwels, nous a livré son témoignage en tant que nièce et filleule de l’Abbé Fraipont qui était tendre et chaleureux. Elle a aussi parlé de Padri, le fondateur du HPV Gatagara. Elle est elle-même une ancienne de Gatagara.

 

L’Abbé Foccroule nous a parlé de l’Abbé Fraipont, en tant qu’ancien collègue au Collège du Christ-Roi et pendant sa mission sur le terrain à Gatagara. Il nous décrit un professeur jeune, dynamique, sportif et drôle et qui a vite compris que son travail était auprès des plus démunis. Son regard a croisé celui des handicapés lors d’un camp de Xavéris. Dès lors, il se mit à apprendre le kinyarwanda, à chercher le terrain et les fonds. Il croyait en la Providence et cela lui a toujours réussi. Il connut la maladie et le handicap, mais il resta confiant en son œuvre jusqu’au bout.

L’Abbé Foccroulle a tenu à rappeler la mémoire de l’Abbé Boniface Kanyoni, qui a suivi l’exemple de l’Abbé Fraipont.

2.2. Espace Abbé Fraipont

C’est un coin que la ville de Waremme a dédié à l’Abbé Fraipont, à la fois waremmien et rwandais, en reconnaissance à son œuvre au HVP Gatagara.

Un hommage a été rendu à l’Abbé Fraipont par l’ancien bourgmestre de Waremme, M. Jacques Chabot et par le bourgmestre actuel, M. Guy Coëme. Celui-ci nous a livré son projet d’amélioration de cet espace.

 

2.3.Collège Saint-Louis

C’est le collège où l’Abbé Fraipont fut enseignant. Nous avons pu faire la connaissance de deux de ses anciens élèves.

C’est à cet endroit que tous les invités ont pu se retrouver pour un verre d’amitié, des témoignages sur Padri et sur Gatagara, des expositions de photos, partager le souper, écouter la musique de notre artiste Charles Rwubaka (handicapé ancien de Gatagara) et admirer les danses rwandaises traditionnelles. Les retrouvailles furent très émouvantes.

Les messages suivants ont été livrés :

-         le mot de bienvenue de la présidente de SAG ;

-         le témoignage d’Edmond Roduit, le plus ancien des anciens de Gatagara ;

-         le message de Son Excellence M. Gérard Ntwali, Ambassadeur du Rwanda en Belgique ;

-         le témoignage de Père Lue Moës, de l’Abbaye de Maredsous, ancien du monastère de Gihindamuyaga ;

-         le témoignage envoyé par le Père Guy Musy, dominicain à Genève, ami de Padri et de Gatagara, fondateur de l’équipe de Butare (petit internat créé pour permettre aux enfants handicapés locomoteurs d’aller à l’école primaire) ;

-         le mot de remerciement des handica pés anciens de Gatagara qui étaient présents au Jubilé d’Or à Waremme.

Ils auraient aimé concrétiser leur reconnaissance par un cadeau – une plaque en verre avec le texte de Padri « Parce qu’un jour, mes yeux ont croisé les yeux de jeunes délaissés,… yeux sans colère, mais si las, si remplis de désespoir…je ne pouvais plus être le même….IL FALLAIT AGIR, IL FALLAIT AIMER….. ».  à toutes les personnes qui les ont permis d’être debout mais faute de moyens, ils se ont ciblés des personnalités et des groupes représentatifs, de la façon suivante :

  • un cadeau pour Mgr Jousten, évêque de Liège
  • un pour la famille de Padri
  • un pour Mme Marie-Aimable Umurerwa en souvenir de services rendus par des des Rwandais.
  • Un pour les Amis de Gatagara en Belgique
  • Un pour M. Edmond Roduit, en souvenir de services rendus par des Européens

 

Et comme toute chose a une fin, nous avons nettoyé et rangé la salle et nous sommes séparés vers minuit.

 

Quelques annonces :

-         par M. Philippe Pauwels, fils de Tante Madeleine et neveu de Padri : un projet d’aménagement de l’Espace Abbé Fraipont ;

-         par M. Claude Arnold : le Jubilé d’Or à Bruxelles le 12 juin 2010 ;

-         par M. Jean-Baptiste Byumvuhore : le Jubilé d’Or à Gatagara le 19 juin 2010 ;

-         prochaine rencontre à Waremme : mai-juin 2011 pour la commémoration annuelle de la mort de l’Abbé Joseph Fraipont Ndagijimana, notre Padri.

 

 

 

Fait le 12 jun 2010

Alexia Mukazi Baroni, membre SAG

 

 

PERSONNES PRESENTES AU JUBILE D’OR

DU HVP GATAGARA

 

 

1 .Prêtres qui ont célébré la messe :

  • Monseigneur Aloys Jousten, Evêque de Liège
  • Abbé Joseph Foccroulle, ami, ancien collègue de Padri et ancien de Gatagara
  • Père Nicolas Peters, doyen de la paroisse de Waremme

 

2. Autorités politiques :

  • Monsieur Gérard Ntwali, ambassadeur du Rwanda en Belgique
  • Monsieur Guy Coëme, député-bourgmestre de Waremme
  • Monsieur Jacques Chabot, député, ex-bourgmestre de Waremme

 

3. Famille de Padri :

  • Mme Madeleine Fraipont, sœur de Padri (Tante Madeleine)
  • Mme Marie-Ange Pauwels, fille de Tante Madeleine
  • M. Philippe Pauwels, fils de Tante Madeleine
  • Sœur Lucienne Fraipont, cousine de Padri

 

4. Amis de Gatagara  en Belgique:

  • M. Claude Arnold, président
  • M. Julien Nyssens, membre
  • M. .Philippe Olbrechts, vice-président
  • M. Michel Nyssens, vice-président
  • M. et Mme Marcel Vlaminck (ancien président), parents de M. Philippe Vlaminck qui fut kiné à Gatagara

 

5. Anciens collaborateurs de Gatagara (non handicapés) :

-         M. BARETTE Jacques (Belgique), économe et comptable

-         Dresse CHASSIGNOL Suzanne(France),  médecin, Foyer de Charité

-         M. CUEREL Philippe (Suisse), concepteur fours modernes

-         Mme CUEREL Véronique (Suisse), kinésithérapeute

M. DE RUYTTER Patrick (Belgique), kinésithérapeute, responsable de l’orthopédie et de l’équipe mobile

-         M. DE SMET Etienne (Belgique), concepteur du service social

-         Abbé FOCCROULLE Joseph (Belgique),  curé et proche soutien de Padri

-         Mme FROSSARD Josée (Suisse), kinésithérapeute

-         M. FROSSARD Pierre(Suisse), mécanicien et 1er à fabriquer des appareils orthopédistes

-         Mme JACQUET Fabienne(Belgique), kinésithérapeute

-         M. KALISA Théophile (Belgique), département de réintégration, ferme de Rwamagana

-         Mme KANKESHA Adrienne (Belgique), enseignante

-         Mme LAFOSSE Barbara (Belgique), kinésithérapeute

-         Mme MUKAMANA Bernadette (Belgique), service des parrainages

-         M. NICAISE Toon (Belgique), kinésithérapeute, responsable de l’orthopédie et de l’équipe mobile

-         Mme NYIRAZANINKA Marguerite(Belgique), fondatrice de l’équipe de Kaduha et responsable de l’internat Gatagara

-         Mme PAUWELS Marie-Ange (Belgique), infirmière

-         M. ROBERT Jean-Luc (Belgique), ébéniste

-         M. RODUIT Edmond (Suisse), constructeur des premières maisons, le plus ancien des anciens

-         M. SAUSSUS Roger (Belgique), responsable de l’orthopédie et concepteur de l’équipe mobile

-         M. SERRAZ André (France),  kinésithérapeute, accessoirement musicien pour les enfants du centre

-         Mme UMURERWA M. Aimable (Belgique), responsable du social

-         Mme ZUITEN Eric (Belgique), garagiste

-         Mme ZUITEN Marie-Ange (Belgique), infirmière

-          

Leurs familles :

 

-         Mme BORAMUNGU Dévota (Belgique), cousine de Mme Thérèse Mukazi. qui fut enseignante à Gatagara

-         Mme De RUYTER Leen, épouse de M. Patrick De Ruytter

-         M. LENS Paul, époux de Mme Marguerite Nyirazaninka

-         M. NYIRIMANA Christian, fils de Mme Marie-Aimable Umurerwa et de M. Bosco Nyirimana

-         Mme RUGIRA Cécile, fille de M. Amandin Rugira, directeur du département de rééducation et de  Mme Christiane Mujawingoma, enseignante

-         Mme SERRAZ Aline, fille d’André Serraz

-         M. USABYIMFURA Emmanuel, frère de M. Bosco Nyirimana

Excusés :

-         Mme ARNAUD Geneviève (France), pouponnière, membre du Foyer de Charité

-         Mme BONNEFOND Marie-Noëlle (France), kinésithérapeute

-         Mme HADONOU-JACQUEMIN Père MOËS Luc, de l’Abbaye de Maresdous (Belgique), ancien du monastère de Gihindamuyaga près de Butare ; a envoyé un témoignage écrit

-         Père MUSY Guy (Suisse), fondateur de l’équipe de Butare,; a envoyé un témoignage écrit

-         M. NYIRIMANA Bosco (Belgique), responsable de l’orthopédie

-         Frère RUTIHUNZA Jean-Baptiste (Belgique), représentant légal

-         Dr SAUSSEZ  Marcel (Belgique), chirurgien visiteur ; a envoyé un courrier

-         Mme SIRET Péguy (Belgique), responsable Ecole Artisanale pour Garçons (EAG)

-         Dr VANDERICK….(Belgique), chirurgien visiteur ; a envoyé un courrier et a délégué sa fille

 

6. Handicapés anciens de Gatagara

- Mme BATAMULIZA Emma (Belgique)

- M. BYUMVUHORE Jean-Baptiste (Belgique)

- M. GAHAMIRE Innocent (Grande Bretagne)

- M. HAKIZIMANA Joseph (Belgique)

- Mme INGABIRE Claudine (Belgique)

- Mme MUHUTUKAZI Béatrice (Belgique)

- Mme MUKAKABERA Marie-Claire (France)

- Mme MUKAZI Alexia (Suisse)

- Mme MURAGWABUGABO Chantal (Belgique)

- M. NSENGIMANA Théo (Belgique)

- Mme NYIRAMINANI Immaculée (Belgique)

- M. RWUBAKA Charles (Belgique)

- Mme UMUTONI Marie-Françoise (Belgique)

- Mme UWINEZA Chantal (France)

 

Excusés :

-         Mme GAHONGAYIRE Dativa (Belgique)

-         Mme MUJAWIYERA Grâce (France)

-         Mme MUTETELI Marie Laetitia (Canada)

-         Mme NYIRANSEKUYE Hadidja (USA)

-         M. SHERTI Epimaque (Rwanda)

-         M. SUNGURA Aimable (France)

-         Mme TWIBANIRE Marthe (Canada)

 

Leurs familles :

-         M. BAELE Rudy (Belgique), mari de Mme Emma Batamuliza

-         Melle GAHAMIRE Kate (Grande Bretagne), fille de M. Innocent Gahamire

-         Mme KANAMUGIRE Clothilde, sœur de Mme Alvera Mukankanika, ancienne de l’EAF et éducatrice

-         MASSARENTI. Joshua (Belgique), mari de Mme Chantal Muragwabugabo

-         Mme HAKIZIMANA , épouse de M. Joseph Hakizimana

-         Mme SHERTI Odette (Belgique), épouse de M. Epimaque Sherti

 

 

 

7.Les voisins de Gatagara, nos amis :

-         Mme Victoria Mukamwambutsa (Belgique), originaire de Nyakabuye, près de Gatagara

-         M. Michel Bossaers, mari de Mme Victoria Mukamwambutsa ; il est membre associé des Frères de la Charité

-         Mme Angèle Meyer (Belgique), amie de Mme Marie-Françoise Umutoni, a toujours assisté à la messe de Padri à Waremme

-         Mme Martine Bovon-Dumoulin, a visité Gatagara pendant qu’elle travaillait à Kabgayi, a fait connaissance d’ Alexia Mukazi en Suisse et vit actuellement en Belgique, son pays natal.

-         Mme Astéria

 

8. Elèves de l’Abbé Fraipont au Collège St-Louis de Waremme :

-         M. Michel Brillet

-         M. François Joiret

 

9. Orchestre de Charles Rwubaka, handicapé ancien de Gatagara :

-         M. Léon Pierre Iryivuze

-         M. Murengezi Célestin

-         M. Murengezi César

-         M. Jean-d’Amour Ndereyehe

-         MM.Innocent et Cyprien, frères de Charles Rwubaka

 

10. Professionnels :

-         M.Jean-Claude Nkubito, journaliste BBC

-         M.Aimable Karirima, cameraman

-         M.Steve Bico, cameraman

-         M.Ben Ngabo, musicien

-         Mme Chantal Delarge, assistante à la cuisine designee par le Collège St-Louis

-          La chorale Le Bon Pasteur

 

 

Membres de SAG, Solidarité des Anciens de Gatagara : 

 

-         Mme BORAMUNGU Dévota

-         M. BYUMVUHORE Jean-Baptiste

-         M. DE RUYTTER  Patrick

-         M. DE SMET Etienne

-         M. HAKIZIMANA  Joseph

-         M. KAMUGIRE Clothilde

-         M.me MUKAZI Alexia

-         M. NICAISE Toon

-         Mme NYIRAMINANI Immaculée

-         M. RWUBAKA Charles

-         M. SAUSSUS Roger

-         Mme UMURERWA Marie Aimable

-         Mme UMUTONI Marie Françoise

 

 

Discours prononcé par une représentante des Handicapés

 

 

Votre Excellence Monseigneur Aloys Joustin, Evêque de Liège,

Votre Excellence Monsieur Gérard Ntwali, Ambassadeur du Rwanda en Belgique,

Monsieur Guy Côme, Député-Bougmestre de la commune de Waremme,

Monsieur Jacques Chabot, Député, ex-Bourgmestre de la commune de Waremme,

Révérends Frères de la Charité,

Mesdames et Messieurs de l’asbl les Amis de Gatagara en Belgique,

Père Nicolas Peters, doyen de la Paroisse de Waremme,

Mesdames et Messieurs habitants et paroissiens de Waremme,

Mesdames et Messieurs de la famille de l’Abbé Fraipont,

Chers anciens de Gatagara,

Chers amis,

 

 

Vous avez devant vous quelques handicapés anciens de Gatagara.

A une exception près, nous avons tous connu l’Abbé Fraipont, notre Padri, fondateur du Home de la Vierge des Pauvres de Gatagara.

Nous sommes ici pour lui rendre un vibrant hommage du mieux que nous pourrons et pour exprimer de vive voix notre profonde reconnaissance à toutes les personnes physiques et morales qui l’ont aidé et soutenu.

A l’occasion de ce Jubilé d’Or, nous voulons adresser nos sincères remerciements aux Frères de la Charité qui ont répondu oui au bon moment et qui assurent la continuité de l’Œuvre.

 

Qui est notre Padri ? Qui est le Padri de Gatagara ?

C’est le prêtre des paralytiques, des sourds, des aveugles, des pauvres, des plus démunis. Sa porte était ouverte à tous, malades et bien portants, handicapés et valides, pauvres et nantis… Il suffisait de frapper, qui pour dire bonjour, qui pour un conseil, qui pour un peu d’aide matérielle…

Chacun avait sa place auprès de notre Padri, il avait toujours du temps à nous consacrer.

Gatagara est connu comme institution pour les handicapés, cela a toujours été sa mission officielle. Au-delà des règles et des règlements, des soins médicaux, de la scolarisation et de la formation professionnelle, Padri nous a surtout couverts de son amour infini et nous a appris les valeurs humaines que sont le don de soi, l’intégrité, la loyauté, la fraternité, l’entraide et la solidarité, entre nous handicapés et vis-à-vis de notre société ainsi qu’entre les peuples. Humble et discret, il a prêché par l’action et par l’exemple. Il a défendu nos droits humains avec la plus grande énergie et nous a très tôt initiés à assumer nos devoirs. C’est ainsi qu’il fit de nous des hommes et des femmes à part entière, jadis condamnés pour la plupart à vivre à l’ombre, car nous étions la honte et le désespoir de nos familles démunies. Ce qui paraît évident aujourd’hui, 50 ans après la fondation de Gatagara, était un énorme défi en 1960.

Cher Padri, toi qui nous as tout donné, toi qui as tout partagé avec nous, toi qui as été notre père, notre guide et qui resteras à tout jamais notre modèle, nous te disons un immense MERCI. Comme le dit Jean-Baptiste, l’un d’entre nous, dans une des belles chansons qu’il a composées pour toi : « …Tu as aidé le Seigneur à nous créer… »

 

Nos remerciements vont également au diocèse de Liège.

Votre Excellence Monseigneur, beaucoup d’entre nous se sentent proches de vous alors même qu’ils ne vous ont pas encore vu. Vous avez envoyé au Rwanda un de vos meilleurs ambassadeurs, un de vos meilleurs missionnaires, un prêtre humble et simple, au grand cœur, un vrai serviteur des petits et des pauvres.

A une dizaine de kilomètres de Gatagara, se trouve le Collège du Christ-Roi fondé et longtemps géré par vos prêtres, dont le très charismatique chanoine Ernotte. Ils ont bien entouré et soutenu notre Padri. Ils étaient nos amis.

L’Abbé Foccroulle, ici présent, a vécu à Gatagara aux côtés de Padri, qu’il connaissait depuis 1958. Merci au diocèse de Liège de l’avoir envoyé à Gatagara. Merci, Padri Foccroulle, des services rendus à Gatagara et de votre présence à ce Jubilé d’Or.

 

Révérends Frères de la Charité, la Maison Gatagara est toujours debout grâce à vous.

Vous êtes au four et au moulin, vous êtes en première ligne. Nous vous remercions pour la relève et la continuité. Nous handicapés, jadis enfants au Centre, et membres du personnel pour certains d’entre nous, souhaitons vous dire en ce jour que nous sommes conscients de la chance que nous avons de faire partie de la famille Gatagara, chance qui est aussi un devoir vis-à-vis de tous les handicapés qui sont encore laissés à eux-mêmes et pour qui nous avons le devoir de transmettre la lumière et l’espérance que nous avons reçues. Au sein d’associations telles que Solidarité des Anciens de Gatagara (SAG) ou Association Générale des Handicapés du Rwanda (AGHR), mais aussi au niveau individuel, nous souhaitons développer un partenariat avec vous pour œuvrer ensemble en faveur des personnes handicapées.

 

A vous chère Tante Madeleine, vous la sœur de sang de Padri, merci d’avoir compris et soutenu son Œuvre, merci de l’aide que vous avez toujours apportée à Gatagara. Un immense merci à toute votre famille, vos enfants Marie-Ange et Philippe Pauwels, votre cousine Sœur Lucienne que nous connaissons bien et vos autres cousins.

 

Nous exprimons notre gratitude aux autorités de Waremme pour avoir créé l’Espace Fraipont et érigé une stèle à sa mémoire, signe fort de la reconnaissance de ce que l’enfant du pays a accompli à Gatagara et au Rwanda.

Nous disons merci aux habitants de Waremme, à M. le Doyen et à tous les paroissiens pour leur amitié de longue date.

Après le décès de notre Padri survenu le 26 mai 1982, vous avez été nombreux à venir lui rendre un dernier hommage ici à Waremme, sa terre natale. Sa dépouille mortelle fut ensuite rapatriée au Rwanda, sa terre d’adoption. Il repose depuis parmi les siens à Gatagara.

Pour nous, Waremme est étroitement associé à Gatagara, vous et nous sommes à la fois de Gatagara et de Waremme.

 

Beaucoup d’Européens et de Rwandais, souvent jeunes, ont répondu à l’appel de Padri et par la suite à celui des Frères de la Charité pour divers services : médicaux, techniques, d’encadrement, d’éducation…

Sont ici parmi nous :

-         M. BARETTE Jacques (Belgique), économe et comptable ;

-         Dresse CHASSIGNOL Suzanne (France), médecin ;

-         M. CUEREL Philippe (Suisse), concepteur des fours modernes ;

-         Mme CUEREL Véronique (Suisse), kinésithérapeute ;

-         M. DE RUYTTER Patrick (Belgique), kinésithérapeute, responsable de l’orthopédie et de l’équipe mobile ;

-         M. DE SMET Etienne (Belgique), concepteur du service social ;

-         Abbé FOCCROULLE Joseph (Belgique), curé et ami proche de Padri ;

-         Mme FROSSARD Josée (Suisse), kinésithérapeute ;

-         M. FROSSARD Pierre (Suisse), mécanicien et 1er à fabriquer des appareils orthopédiques ;

-         Mme JACQUET Fabienne (Belgique), kinésithérapeute ;

-         M. KALISA Théophile (Belgique), département de réintégration à Rwamagana ;

-         Mme KANKESHA Adrienne (Belgique), enseignante ;

-         Mme LAFOSSE Barbara (Belgique), kinésithérapeute ;

-         Mme MUKAMANA Bernadette (Belgique), service des parrainages CCF Bornefonden ;

-         M. NICAISE Toon (Belgique), kinésithérapeute, responsable de l’orthopédie et de l’équipe mobile ;

-         Mme NYIRAZANINKA Marguerite (Belgique), fondatrice de l’équipe de Kaduha et responsable de l’internat ;

-         Mme PAUWELS Marie-Ange (Belgique), infirmière ;

-         M. ROBERT Jean-Luc (Belgique), ébéniste ;

-         M. RODUIT Edmond (Suisse), constructeur des premières maisons, le plus ancien des anciens de Gatagara ;

-         M. SAUSSUS Roger (Belgique), responsable de l’orthopédie et concepteur de l’équipe mobile ;

-         M. SERRAZ André (France), kinésithérapeute et accessoirement musicien pour les enfants du centre ;

-         Mme UMURERWA Marie-Aimable (Belgique), responsable du service social ;

-         Mme ZUITEN Marie-Ange (Belgique), infirmière

-         M. ZUTEN Eric (Belgique), garagiste

C’est vous aussi qui avez fait Gatagara, c’est aussi vous qui avez contribué à notre bien être et à notre réhabilitation. Nous vous remercions profondément.

 

Merci infiniment, aux docteurs Marcel Saussez, Vanderick et Poilvache, nos médecins visiteurs. Vous avez pris l’engagement d’aller nous soigner à Gatagara, au lieu de profiter paisiblement de vos vacances. Comme vous avez pu le voir, nous sommes debout, grâce à vous aussi.

 

Depuis 1967, sous l’impulsion du Général Charles Verbruggen, s’est créé en Belgique l’association des Amis de Gatagara. Grâce à vous, nous avons pu bénéficier de soins de qualité et d’une bonne éducation comme nous l’avons signalé plus haut. Vous avez aidé la Providence, à laquelle croyait fermement notre Padri.

Monsieur Claude Arnold, Monsieur Julien Nyssens, Monsieur Philippe Olbrechts, Monsieur et Madame Marcel Vlaminck et tous vos amis, vous êtes toujours aux côtés de Gatagara, soyez-en remerciés.

 

Nous rendons hommage de façon particulière à tous ceux qui nous ont quittés et dont nous citons quelques noms :

-         Tout d’abord deux grandes dames exceptionnelles :

o   La doctoresse Thérèse Similon (Belgique), notre médecin historique et

o   Mme Thérézita Mukamboneko (Rwanda), notre éducatrice à tous ;

-         L’Abbé Boniface Kanyoni (Rwanda), représentant légal et fils spirituel de Padri ;

-         Le Général Charles Verbruggen (Belgique), fondateur des Amis de Gatagara en Belgique ;

-         M. Amandin Rugira (Rwanda), directeur du Département de Rééducation ;

-         L’Abbé Georges Paquet (France), adjoint à la direction, membre du Foyer de Charité ;

-         Mme Marie-Claire De Meulder (Belgique), kinésithérapeute ;

-         Mme Denise Vuidar (Belgique), responsable de l’EAF (école artisanale pour filles) ;

-         Mme Reine Cagnon (France), anésthésiste qui a collaboré avec nos médecins visiteurs ;

-         M. Karoli Buzirandanze (Rwanda), responsable des constructions, surtout reconnu en tant que « Maire du Village » de Gatagara;

-         Sœur Yolande Meurant (Belgique), secrétaire particulière de Padri.

 

Votre Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Rwanda en Belgique, nous vous remercions de nous avoir honorés de votre présence. Nous remercions l’Etat rwandais de l’intérêt qu’il porte à la cause des personnes handicapées.

Nous apprenons avec joie et satisfaction que la polio est éradiquée au Rwanda. Cela est un immense progrès quand on sait que la majorité des handicapés locomoteurs l’étaient pour cause de séquelles de la polio. Nous ici présents devant vous avons presque tous souffert de la polio dans notre enfance.

Grâce aux efforts conjoints de l’Etat rwandais et du Home de la Vierge Pauvres de Gatagara, ce mal fait désormais partie du passé.

Cependant beaucoup reste à faire. Nous nous faisons les porte-parole de tous ceux qui sont dans la misère, sans soins ni formation appropriés, que ce soient des anciens de Gatagara ou d’autres institutions, que ce soient tous ceux qui n’ont connu aucun service spécialisé.

L’Abbé Fraipont a lancé des projets de réhabilitation en faveur des handicapés locomoteurs en1960, des sourds-muets en1967 et des aveugles en 1979. Il pensait aussi aux handicapés mentaux pour lesquels il n’y a pas encore à ce jour une prise en charge adaptée.

Votre Excellence Monsieur l’Ambassadeur, nous demandons aux autorités rwandaises, de faire figurer dans leurs priorités un état des lieux quant à la situation de toutes les personnes handicapées et une mise en œuvre de solutions appropriées en matière de prévention, de traitement médical, de formation, d’emploi et de logement.

 

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, chers amis, encore une fois merci d’avoir été aux côtés de Padri et de soutenir aujourd’hui les Frères de la Charité pour la réhabilitation des personnes handicapées du Rwanda.

 

Les Handicapés anciens de Gatagara présents au Jubilé d’Or à Waremme :

-         Mme BARAMULIZA Emma (Belgique)

-         M. BYUMVUHORE Jean-Baptiste (Belgique)

-         M. GAHAMIRE Innocent (Grande Bretagne)

-         M. HAKIZIMANA Joseph (Belgique)

-         Mme INGABIRE Claudine (Belgique)

-         Mme MUHUTUKAZI Béatrice (Belgique)

-         Mme MUKAKABERA Marie-Claire (France)

-         Mme MURAGWABUGABO Chantal (Belgique)

-         Mme MUKAZI Alexia (Suisse)

-         Mme NYIRAMINANI Immaculée (Belgique)

-         M. RWUBAKA Charles (Belgique)

-         Mme UMUTONI Marie-Françoise (Belgique)

-         Mme UWINEZA Chantal (France)

 

Projet d’aménagement del’ESPACE ABBE FRAIPONT NDAGIJIMANA .

 

 

Rue Joseph Wauters 

( Institut  Notre Dame )

B-4300 Waremme

 

 

 

 

 

Photo  du site actuel :

 

Nous remercions l’administration  communale de Waremme d’avoir  dédié à  l’Abbé  Fraipont un espace commémoratif  au centre de la commune .

 

Une photo sous support transparent fut installée ainsi qu’une plaque commémorative.

 

Chaque année à l’occasion de la fête Nationale et de la date anniversaire de son décès, un hommage lui est rendu. Nous en sommes très fiers et nous vous en remercions.

 

La photo a déjà été remplacée mais le soleil et les intempéries continuent à dégrader  le support .C’est pourquoi je me suis mis en tête de décorer cet endroit d’une œuvre digne de lui.

 

L’importance de l’œuvre qu’il a créée, qui continue à faire un boulot extraordinaire, vaut bien un hommage digne  de son initiateur.

 

On parle beaucoup du Père Damien en Flandre le Père des lépreux, L’Abbé Fraipont au Rwanda et à Waremme est le Padri de milliers d’enfants.

 

Après plusieurs consultations d’artistes et de modes de représentations, j’ai pris contact avec la fonderie Francart  de Crisnée . Un artiste de notre région qui m’a proposé deux solutions.

Tout d’abord ignorant tout des techniques et n’ayant pas l’âme artistique, je lui demandai un buste ou un bas relief représentant l’Abbé. Après une visite du site rue Jos Wauters et des informations sur son œuvre, Mr Francart  me répond : Croyez vous que c’est ce qu’il aurait voulu ? Je pense plutôt le représenter  dans un contexte vivant entouré de ses enfants. J’ai mon idée. Mon ignorance de l’art  m’a laissé septique mais les propositions faites m’ont personnellement enthousiasmé  et je suis heureux de pouvoir vous les présenter.

 

IL y  a deux propositions : Ce sont des avants projets qui montrent bien l’intention  de l’artiste qui  est de montrer l’abbé Fraipont au milieu de ses enfants.

 

Un bas relief en bronze de 1 m x 0.70 m représentant l’abbé Fraipont au milieu de ses enfants.

En arrière plan la colline de Gatagara et ses constructions.

L’inconvénient de ce genre de réalisation est qu’elle demande une lumière lissante  de façon à mettre en évidence les différents éléments. Hors la lumière du jour est ce qu’elle est et on ne peut changer la situation

 

Le coût de cette réalisation est approximativement de 5000 €.

Délai de fabrication de 3 mois.

 

 

 

La seconde solution est une réalisation en 3 dimensions sur un socle de pierre.

Cette œuvre aurait une hauteur de 70 cm, posée sur un socle de 1.1m.

De nouveau on représente l’abbé Fraipont entouré de ses enfants.

 

 

 

 

Le coût de cette œuvre serait de 10.000 € . délai sensiblement le même.

 

L’artiste, Monsieur Francart qui tient à ce projet a une préférence pour la statue en

 

3 D .Il  veut de sa propre initiative faire un geste. Il réaliserait ce projet pour 7.500 €.

 

Il faut l’en remercier. Le travail déjà réalisé dans les avants projets et ce que représente la mise en œuvre d’une telle réalisation est vraiment importante. Les  différentes techniques utilisées sont impressionnantes.

 

Le fait d’aménager ce site à l’aide d’une œuvre en bronze, réalisée dans la région est un plus pour la ville.

 

Afin de réaliser ce projet en l’honneur de l’Abbé Fraipont Ndagijimana , que l’on se souvienne de son œuvre , que l’on continue d’aider à poursuivre le travail pour lequel il a donné toute son énergie et sa vie .

 

Il faut donc réunir des fonds c’est pourquoi nous demandons à la commune, aux différents comités de Gatagara  , aux particuliers s’ils sont preneurs dans ce projet et à  quel niveau.

 

Sans objection de votre part, je peux  de m’occuper de ce projet et j’espère pouvoir

 

Bientôt inaugurer cette œuvre en votre présence.

 

 

Pauwels Philippe

Rue des Combattants 10 bte  21

4300 Waremme

Tél : 019331366

GSM : 0497387448

philpauwels@gmail.com

Solidarité des Anciens de Gatagara

Compte N° 068-2488058-35

IBAN: BE57 0682 4880 5835

BIC: GKCCBEBB

Publié dans : ||le 19 avril, 2011 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

Anglais pour non-spécialist... |
videohistgeo6eme |
Le Lensois Normand |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lelampiste
| histgeo4emelaprovidence
| Le blog de la réserve opéra...